Du 7 au 10 janvier 2020, à Las Vegas, se tenait comme chaque année le célèbre salon CES. Nouveauté cette année : les sex-toys connectés sont cette fois autorisés, même si le stand est encore timide et plutôt bien caché. Alors même si tous les objets n’aboutissent pas à la suite de leur passage au CES, nous avons répertorié les projets qui nous ont paru les plus notables ! Petit tour d’horizon du salon d’un futur qui sera peut-être demain.

La Sex-tech s’expose

Sujet d’une polémique lors de la précédente édition, la sex-tech fait son coming-out cette année, même si c’est encore dans les coins reculés du salon. Car après avoir vu son objet qualifié d' »immoral, obscène, indécent », etc., la conceptrice du vibromasseur connecté Osé a bien pu le présenter sur son stand en 2020. Un sextoy unique qui permet de simuler le clitoris et le point G.

Le salon expose également Lovense, une entreprise de l’industrie du plaisir, qui propose un masturbateur pour les hommes. Cette entreprise a aussi conçu plusieurs applications pour faciliter les relations physiques à connotation sexuelle à distance. Les dispositifs comprennent évidemment des caméras et sex-toys connectés.

Vers une meilleure gestion des besoins énergétiques

Cocorico ! C’est une entreprise française (et même bretonne) qui a pensé à ce concept : placer des capteurs sur les ballons d’eau chaude pour ne chauffer l’eau que lorsqu’on en a besoin. Une idée brillante pour réduire un des postes de dépense les plus importants d’un foyer.

Encore au stade d’idée, les piles à base de papier ont été évoquées sur le salon. C’est là aussi une initiative 100% française, venue tout droit d’Isère. Il s’agirait d’obtenir de l’électricité à partir d’origines naturelles et biologiques, plutôt que chimiques. Un concept qui fera peut-être son chemin jusqu’à révolutionner les flottes automobiles !

L’agriculture se connecte

C’est à l’école polytechnique de Dakar que revient le mérite de cette invention : un capteur pour optimiser l’irrigation des sols, qui souffre aujourd’hui d’une mauvaise anticipation des besoins. Le système est fondé sur un détecteur d’hygrométrie (mesure du taux d’humidité) et un outil de transmission vocale pour communiquer les informations à l’agriculteur, dans sa langue.

Après le boom des applications gps, place à l’application SOS Agri, conçue par Dictaf Corporation et à destination des agriculteurs. Le concept est simple et ingénieux : il suffit de prendre en photo une plante malade pour connaître le traitement adéquat.

***

Si notre liste n’évoque qu’une infime partie des objets présentés au CES 2020, le salon a bien évidemment exposé des types d’innovations plus classiques : voitures futuristes (y compris le fameux taxi-volant dont on entend parler depuis longtemps en littérature et au cinéma), robots, PC nouvelle génération, TV, montre, etc.