• Home
  • Catégorie : Conseils achat

Quelle différence entre induction et vitrocéramique ?

Malgré leur apparente similarité, les systèmes de cuisson vitrocéramique et induction sont foncièrement différents dans leur fonctionnement. Performance, consommation énergétique, entretien, sécurité, vitesse de chauffe… Autant de points pour distinguer leurs forces et leurs faiblesses. Cela permet notamment de choisir un système en mesure de répondre à des besoins précis.

induction et vitrocéramiqueLes plaques vitrocéramiques, un modèle économique et ergonomique

Les plaques vitrocéramiques fonctionnent à partir de foyers radiants. Elles se substituent donc idéalement aux anciennes plaques électriques. Grâce à un contrôle de la température plus rapide et précis, la capacité de chauffe se révèle réactive et particulièrement indiquée pour une cuisson à feu vif ou des plats à mijoter. Elles sont surmontées d’une plaque en verre, leur nettoyage nécessite donc un produit spécifique pour éviter les rayures tout en éliminant les taches de graisse. Toutefois, l’entretien se veut simple et peu contraignant. Quant à la consommation d’énergie, elles sont plus performantes que les plaques électriques. À noter que certains modèles proposent la fonction « High-Light » ou sont équipés de foyers halogènes. Ces deux éléments améliorent la rapidité de chauffe et de cuisson.

Ce qu’il faut retenir :

  • Nettoyage et entretien faciles à réaliser ;
  • Excellent rapport qualité/prix en comparaison des anciens systèmes à gaz ou électrique ;
  • Cuisson précise avec une hausse de température rapide.

Les plaques à induction, entre performances et innovations pour la cuisson

Les plaques à induction, elles, disposent d’un champ magnétique pour que leur fonctionnement se fasse au contact d’un récipient compatible. Seule la surface couverte chauffe. Le retrait d’une casserole ou d’une poêle entraîne son arrêt immédiat. Non seulement les temps de cuisson sont optimisés avec une montée en température d’une grande précision, mais le système de sécurité fait preuve de plus de réactivité. Un simple contact visuel sur les indicateurs de chaleur permet d’éviter un accident domestique. Autre atout essentiel, la consommation électrique est moins gourmande en énergie qu’une table de cuisson vitrocéramique. En revanche, les deux systèmes se rejoignent sur leur facilité d’entretien.

Ce qu’il faut retenir :

  • Consommation modérée et performante pour minimiser l’impact sur la facture énergétique ;
  • Capacité de chauffe immédiate pour une meilleure qualité de cuisson ;
  • Sécurité optimisée afin d’éviter les accidents et les risques de brûlures.

Induction ou vitrocéramique : que choisir ?

La principale différence entre l’induction et la vitrocéramique tient surtout au coût d’investissement. En raison des performances d’une table à induction, le prix d’achat est nettement plus élevé. Pour autant, il est nécessaire de contrôler la compatibilité des ustensiles et récipients de sa batterie de cuisine. Dans l’éventualité où ceux-ci ne sont pas adaptés, le système ne fonctionnera pas. Toutefois, les performances et le rendement de ce système se démarquent aisément des plaques de cuisson vitrocéramiques. Avec leur foyer radiant, celles-ci sont plus rapides que les plaques électriques. Néanmoins, la consommation reste clairement en deçà des capacités de l’induction. Le rapport qualité/prix va en faveur du système vitrocéramique, offrant ainsi un système supérieur aux cuisinières à gaz ou électrique. En matière de qualité de cuisson et d’ergonomie, il est conseillé de se tourner vers l’induction.

Acheter en vrac sur internet : conseils, avantages et inconvénients

Dans une démarche écoresponsable, la vente en vrac consiste à minimiser les déchets en achetant ses produits en libre-service. Non seulement le consommateur contribue à la réduction des emballages, mais est en mesure de choisir ses propres quantités afin d’éviter toute forme de gaspillage. Quels sont les avantages et les inconvénients de ce principe pour l’achat sur internet ? Quelles sont les principales précautions à respecter avant de se lancer ?

achat vrac internetLes grands avantages de la vente en vrac sur le web

Les produits en vrac englobent de nombreux besoins alimentaires. Céréales, pâtes, riz, légumes et fruits secs, huiles et vinaigres… Le principe s’adapte particulièrement à un mode de consommation raisonné. Contrairement aux idées reçues, leur coût reste équilibré par rapport à leur équivalent « classique », voire moins cher. Il s’agit là du premier point attractif pour changer les habitudes. Comme évoqué plus haut, l’absence d’emballages permet d’adopter les principes d’un mode de vie zéro déchet. Là encore, certains réflexes peuvent facilement être modifiés. Autre bénéfice indirect, le marketing du packaging n’influence pas nos décisions. On se concentre sur ses besoins, moins sur ses envies.

Les inconvénients de l’achat en vrac sur internet

Ce type de courses se démocratise particulièrement dans les coopératives bio et les épiceries fines. Certaines grandes enseignes tentent aussi de sauter le pas. La pratique est novatrice, surtout si l’on souhaite acheter en vrac sur internet. Dans ce cas, le choix du produit et de la quantité peut se révéler plus aléatoire. Les problèmes de proportions et de pesée constituent généralement la préoccupation majeure des consommateurs. Se pose également la question du transport et de la protection des denrées. La livraison peut éventuellement les endommager et le problème d’emballage s’impose pour protéger l’envoi, notamment pour les liquides. De même, l’empreinte carbone est à considérer pour une réception à domicile de ses courses en vrac.

Quelques conseils et précautions à observer avant de se lancer dans l’achat en vrac sur internet

Que l’on choisisse des produits bio en vrac ou d’autres familles d’aliments, il est possible de prendre quelques précautions. Il n’est pas forcément nécessaire de privilégier de grandes enseignes, mais la qualité de service doit s’attarder sur certains points. En priorité, la garantie d’une parfaite hygiène, la provenance et la traçabilité des denrées, sans oublier la variété de l’offre. À cela s’ajoutent également d’autres vérifications d’usage :

  • La politique de retour de la boutique web : délai, frais de port ;
  • Le retour d’expérience des précédents consommateurs : avis, notation, disponibilité, suggestion d’amélioration des prestations ;
  • Les informations propres à la livraison : livreur indépendant, rendez-vous pour la réception, récupération des emballages pour recyclage ou revalorisation ;
  • La flexibilité des services : commande sur le web et retrait en magasin…

Exception faite des denrées non périssables, la fréquence des arrivages et le renouvellement des stocks sont également des gages de qualité pour le consommateur. En somme, il convient d’adopter les mêmes réflexes que pour faire ses courses sur le web. Par exemple, le Drive des grandes surfaces.

Quelle est la meilleure période pour acheter du gros électroménager ?

On le savait déjà, certaines périodes de l’année sont plus propices pour acheter des réfrigérateurs et d’autres pour acheter des conditionneurs ou des climatiseurs. Oui mais quand exactement ? A quelle période réalise-t-on de vraies économies en achetant ses appareils électroménagers et surtout le jeu en vaut-il vraiment la chandelle ?

Certaines promotions sont de vrais bons plans avec des remises allant jusqu’à 200 euros voire plus parfois mais d’autres sont, avouons-le des arnaques qui ne valent pas le détour. C’est dire qu’il est préférable d’acheter son téléviseur, son réfrigérateur, son climatiseur, son congélateur, son lave-linge ou encore son lave-vaisselle en ces périodes de soldes. Où trouver ce fameux calendrier des bonnes affaires en électroménager qui permet d’économiser des euros et d’acheter à meilleur prix ?

Sachez que le mois de mars est le mois le plus propice pour acheter un conditionneur d’air car les prix descendent vertigineusement avant l’arrivée de la saison estivale et que le mois d’avril est le mois idéal pour acheter un aspirateur car les prix sont au plus bas durant cette période. Mais si vous cherchez à profiter d’une bonne offre pour l’achat d’un réfrigérateur ou d’un congélateur alors il faudra attendre le mois de mai où les prix deviennent plus abordables et où il est possible de trouver des offres de rabais très intéressantes. Pourquoi au mois de mai précisément car les vendeurs essaient de liquider les anciens modèles pour pouvoir placer aisément les nouveaux arrivages dans leurs magasins.

Pour les lave-linges, sachez qu’il n’y a pas de période qui soit vraiment adéquate pour en acheter un à bon prix. En effet, d’après les études de différents instituts de la consommation, les prix des lave-linges ne varient pas vraiment tout au long de l’année. La seule possibilité réside en une promotion exceptionnelle décidée par une enseigne en particulier mais en somme, il n’existe donc véritablement pas de « mois des bonnes affaires » pour l’achat des lave-linges.

Pour le gros électroménager, notamment pour les cuisinières, les lave-vaisselles, les sèche-linges ou autre, la période idéale est entre octobre et novembre. Si cette période est la meilleure pour les gros appareils électroménagers, début octobre est la meilleure période pour acheter le petit électroménager comme les cafetières, les micro-ondes, les robots culinaires, les friteuses, les fers et centrales de vapeur, les mélangeurs et autres cuiseurs. Cette période est la meilleure car les vendeurs tentent de liquider avant la période des fêtes lors de laquelle ils recevront les nouveaux modèles.