Si vous souhaitez motoriser pour la première fois vos volets roulants, découvrez quelles sont les précautions à prendre en considération avant de commander la motorisation, en fonction du poids du volet et du diamètre du tube d’enroulement.

Calculer la motorisation nécessaire pour ses volets roulants

Dans un premier temps vous devez déterminer la puissance du moteur nécessaire pour déplacer le poids du volet. Trouvez quel est le poids du tablier que votre moteur devra remonter et descendre.

Ensuite, déterminez quel est le diamètre de l’axe d’enroulement du volet, car c’est là que vous installerez la motorisation du volet roulant. En moyenne, il faut compter le poids suivant en fonction du matériau de vos volets roulants :

  • volets roulants en PVC : pour les lames de 8 mm de large, il faut compter 4 kg/m2, et pour les lames de 14 mm de large, 5,5 kg/m2 ;
  • en aluminium : pour les lames de 8 mm de large, 4,5 kg/m2, et 6 kg/m2 pour les lames de 14 mm ;
  • volets roulants en bois : 11 kg/m2, quelle que soit la largeur de la lame.

Pour calculer le poids total, la formule à appliquer est : largeur du tablier en mètre x (hauteur du tablier + 0,2 m) x poids du matériau = poids total.

Il est nécessaire d’ajouter 20 cm (soit 0,2 m) à la hauteur, car cela correspond aux lames enroulées autour de l’axe. Une fois le poids établi, multipliez-le par 0,7 pour obtenir la puissance nécessaire à votre volet roulant.

Par exemple, pour un volet qui pèse 7,2 kg, vous obtenez 5,04 Nm (Newton mètre). Il vous faut donc un moteur d’au moins 6 Nm. Les distributeurs de pièces détachées pour volets roulants proposent en général des motorisations minimales de 10 Nm, puis 20 Nm, 30 Nm, etc. Inutile de prendre une motorisation trop puissante, cela ne servirait à rien.

Mesurer le diamètre du moteur

Le moteur des volets roulants se glisse dans l’axe d’enroulement du tablier. Il convient donc de choisir un moteur dont le diamètre est inférieur au diamètre intérieur du tube, sinon vous ne pourrez pas l’installer.

Veillez à commander en même temps l’adaptateur nécessaire en fonction de la forme du tube d’enroulement, qui peut être rond, hexagonal, ou à encoches.

Choisir le type de motorisation

Il ne vous reste plus qu’à choisir si vous souhaitez une motorisation filaire, par télécommande ou même pilotée par smartphone, et vous pouvez ensuite passer votre commande pour motoriser vos volets roulants.

La procédure est encore plus simple pour choisir un moteur pour des volets battants, car il suffit de connaître la largeur de votre fenêtre !